Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
 
 

La complexité croissante des organisations humaines complémentées par leurs outils technologiques et la nécessaire collaboration entre ces organisations repose aujourd'hui sur un véritable maillage informationnel de la société. Il a conduit :

  • à développer des systèmes dits sociotechniques complexes où les systèmes d'information doivent s'adapter au mieux aux évolutions des organisations qu'ils supportent, 

     

  • à interconnecter ces systèmes pour les faire collaborer, ce qui conduit au concept de systèmes de systèmes.

     

Les systèmes de télécommunications et leur interopérabilité au niveau mondial, l'entreprise étendue à l'ensemble de ses partenaires, les systèmes de défense et les engagements coopératifs de tels systèmes dans le cadre d’alliances, les systèmes de transport aériens, ferroviaires, routiers… et leur coordination depuis le niveau urbain (intermodalité tramways, métro, bus) jusqu'au niveau mondial (transport aérien dont contrôle aérien mondialisé, logistique intégrée…), les systèmes de production et transports d’énergie, les systèmes de santé avec la collaboration de leurs multiples acteurs, les systèmes de crise en cas de catastrophe… en représentent quelques exemples typiques.

 

 

Cette tendance ne peut que s’accélérer dans le contexte actuel de globalisation.

 

 

Un système de systèmes résulte du fonctionnement collaboratif de systèmes constituants qui peuvent fonctionner de façon autonome pour remplir leur propre mission opérationnelle.

 

 

On recherche par cette collaboration l’émergence de nouveaux comportements exploités pour améliorer les capacités de chaque système constituant ou en offrir de nouvelles, tout en garantissant l’indépendance opérationnelle et managériale des systèmes constituants.

 

 

 

L’approche d’échange de services entre systèmes constituants parait actuellement assez prometteuse pour aider à maîtriser les multiples problématiques liés à la conception de tels systèmes de systèmes dont la fédération/coordination de systèmes préexistants.

C'est la domaine de travail du CT Systèmes de systèmes et services: architecture et ingénierie, qui fait suite au GT Systèmes de systèmes et systèmes complexes. 

 
Pour en savoir plus:
Découvrir et comprendre l'IS
Chapitre 15.2.4.3, pages 356-358.