Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
 
 
Organisation et données du soutien logistique
Le maintien en condition opérationnelle d’un grand système ou d’un produit complexe livré à différents clients implique un ensemble d’acteurs participant à l’organisation de soutien : acquéreur, maintenancier, fournisseur du système, sous-traitants et équipementiers.
 
La répartition des éléments de soutien
 
Les éléments du soutien logistique sont répartis sur l’organisation de soutien. A titre d’exemple, le concepteur-fournisseur d’un système définit les concepts de maintenance, intrinsèques au produit, tandis que un acquéreur du système et son maintenancier définissent la politique de maintenance qui correspond à l’ajustement des concepts de maintenance à leur propre organisation de maintenance et à ses différents niveaux ou échelons d’intervention qui peuvent être attribués à des acteurs différents.
 
Les échanges de données
 
Les acteurs impliqués dans l’organisation de soutien doivent s’échanger de multiples flux de données logistiques. L’interopérabilité de leurs systèmes d’information est devenu un enjeu majeur qui a conduit à l’initiative CALS (Computer-aided Acquisition and Logistic Support, devenue aujourd’hui, Continuous Acquisition Life-Cycle Support) initiée par le Department of Defense qui a pour objectifs de standardiser les échanges de données logistiques.