Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
 
 

Par opposition aux exigences dont le référentiel représente un modèle prescriptif du système (ce à quoi il doit répondre), l’architecture en représente un modèle constructif (comment le réaliser), en définissant son organisation (ses constituants et leurs interfaces), ainsi que les principes régissant sa conception et son évolution.

 

Après une analyse opérationnelle, consistant à partir de la mission du système à définir les services rendus aux éléments de l'environnement et les scénarios d'échange correspondants dans les différentes hypothèses d'utilisation prévues), le processus de conception d’architecture de systèmes technologiques passe dans le principe par les étapes suivantes :

  • analyse fonctionnelle, consistant à décomposer itérativement la fonctionnalité du système en fonctions et sous-fonctions en allouant les exigences aux sous-fonctions, et mettant en évidence leurs interactions.
  • conception de l’architecture fonctionnelle (ou architecture logique) par réorganisation des fonctions feuilles de l’arborescence ainsi obtenue, en mettant en évidence les flux  (matière énergie, information) transformés et les flux de contrôle (informations de déclenchement et régulation des fonctions), ce qui suppose une analyse des processus de fonctionnement dans tous les modes de fonctionnement prévus.
  • conception de l’architecture physique en projetant les fonctions sur des constituants organiques aptes à les réaliser, en leur allouant les exigences et en définissant les interfaces lorsque des fonctions en interaction sont projetées sur des constituants différents.
  • définition du système, de ses constituants et produits contributeurs à, comprenant toutes leurs exigences permettant leur réalisation ou acquisition, leur intégration, leur exploitation, leur maintenance et leur retrait de service.

 

Image

 

Les principales visions architecturales d'un système technologique

 

 

Notons que l'analyse du comportement opérant (enchaînements et régulation des activités des fonctions opérantes du système) conduit à définir le sous-système de pilotage, généralement réalisé par du logiciel qui a ses propres architectures fonctionnelle et physique, et nécessite sur le plan physique une infrastructure informatique dont on défini également l'architecture). 

 

Les architectures font l’objet :

§         de validation : l’architecture fonctionnelle est validée par rapport aux exigences, l’architecture physique par rapport à l’architecture fonctionnelle et aux exigences,

§         d’optimisation : compte tenu de la multiplicité des choix techniques, on cherche à tendre vers une solution optimisée par analyse des impacts des choix techniques successifs et par évaluation et comparaison de plusieurs architectures possibles.

 

L'évolution vers des systèmes de systèmes intégrant un grand nombre de services souvent accessibles par des terminaux mobiles conduisent à de nouvelles approches d'appréhension des architectures prenant en compte les aspects de services rendus et échangés.

 

La conception des architectures s’appuie sur des modèles de représentation et de simulation. Voir la page de modélisation des architectures qui illustre le processus décrit ci-dessus.

 

Dans les systèmes associés à des organisations humaines complexes et évolutives, la  multiplicité des parties prenantes et donc la multiplicité des points de vue de modélisation associés, conduit à définir, à l'instar de ce qui se passe dans le bâtiment, un métier clé de l'ingénierie système : l'architecte système. Logiquement placé au niveau de la maîtrise d'ouvrage, et interlocuteur privilégié de toutes les parties prenantes, il crée et maintient une vision système globale et partagée cadrant notamment la conception architecturale. L'objectif est de garantir l'adéquation constante du système à la stratégie de l'entreprise et la satisfaction de l'ensemble des parties prenantes, tout au long de son développement et, au-delà, de sa vie opérationnelle. Des cadres d’architecture se développent dans les principaux secteurs d'activité pour outiller le métier d'architecte système (également appelé d'architecting).

 

 

Pour en savoir plus:
Découvrir et comprendre l'IS
Conception des architectures: chapitre 8, le système est le résultat d'une conception (pages 135-155) dont plus particulièrement 8.3.1 et 8.3.2, avec en complément le chapitre 13.3 pour la modélisation (pages 235-249).
Architecting et cadres d'architecture: chapitre 8.3.5, avec en complément le chapitre 13.4 (pages 250-258).